Sauvez l’Europe avec une TRANS-EUROPA et ses citoyens engagés!

OBJET 1 :  » Sauvez l’Europe  » avec une TRANS-EUROPA et ses citoyens engagés, encouragez une CIRCUM-MEDITERRANEA pour enrayer le cauchemar
OBJET 2 : Demande de soutien partenaire et de suggérer leurs engagement à l’OFAJ, à la Fondation Anna Lindh, à l’Union pour la Méditerranée et à l’Eurocorps.
Angela MERKEL, Chancelière de la République Fédérale d'Allemagne, Coprésidente du Conseil de l'Europe,
Angela MERKEL, Chancelière de la République Fédérale d’Allemagne, Coprésidente du Conseil de l’Europe,

Saint-Jean d’Angély, vendredi 13 juillet 2018

 

Madame la Chancelière de la République Fédérale d’Allemagne Angela MERKEL,

Après le Brexit et, avec la Hongrie, la Pologne, la Slovaquie et la Tchéquie (la montée d’un quarteron de pays de plus en plus hostiles à l’Europe), les événements de ces derniers mois concernant l’évolution des problématiques migratoires, conjugués au vote compréhensible (1) du peuple italien (qui a donné le pouvoir à un gouvernement ouvertement europhobe) sonne le glas de l’idéal et du rêve européen, auxquels nous sommes tant attachés.

Nous assistons éberlués au triomphe du scénario « du pire », celui de « l’Europe des barbelés » et du « délit de solidarité », entre l’insouciance, la passivité, la jouissance et l’arrogance des uns, face à la stupéfaction, aux angoisses et à la souffrance des autres.

Comment imaginer demain, tant à l’aune de la tragédie méditerranéenne (2), de la guerre commerciale mondiale déclenchée par Donald Trump (le Président qui renie froidement tous les traités signés, en préparant « la vraie guerre »), au moment où 3,5 millions de migrants sont retenus sur les rives du Bosphore, prêts à être lâchés pour déferler à nouveau sur la Grèce et les Balkans, suivant le bon vouloir du sieur Erdogan.

Cinq cent et quelques millions d’européens, dont une majorité subissent les inégalités sociales, dont cinquante et quelques millions de pauvres et de chômeurs n’acceptant pas leurs situations, sont devenus perméables aux idées les plus nauséeuses. Pourtant, les divers sites des structures, d’associations et d’ONG chargées de promouvoir l’Europe (financées par l’Europe), nous inquiètent de plus en plus, en ne semblant pas mesurer l’imminence des dangers qui nous menacent, toujours avec les mêmes débats, la même pédagogie (voire infantilisant), les mêmes programmes stéréotypés, sans l’ombre d’une incertitude, comme si tout devait continuer comme avant (3).

Malgré les grandes conférences internationales, voire l’aidant, notre monde n’est-il pas est devenu « fou »? (4). Comment l’Europe à deux ou trois vitesses, suscitant tant de craintes et de contestations de la part de ses ressortissants, en est-elle arrivée à un tel niveau de rejet !
Oui, personne ne sait actuellement de quoi demain sera fait, et il convient bien de mobiliser les citoyens européens conscientisés, pour monter collectivement au créneau et nous protéger de l’impensable.

Madame la Chancelière,

Les circonstances font que, pour nous Français européens, vous êtes devenue un recours (5).
Nous sommes heureux que vous ayez pu sauver votre coalition … mais pour combien de mois ?
Alors que tout démontre aujourd’hui, qu’il s’agit surtout de tout entreprendre pour « sauver l’Europe » … parce que tout indique aussi, que Donald Trump (6) et Vladimir Poutine font actuellement leur possible pour lui nuire, voire la tuer.

Ouvrons les yeux … la guerre économique larvée à coups de « poker menteur », déclarée depuis longtemps, devient subitement « une guerre ouverte » de laquelle nous devons nous prémunir par tous les moyens.
Vous ne pouvez pas vous passer de votre « Société civile européenne » proposante.

Nous n’ignorons pas que vous recevez plusieurs milliers de courriers par jour, et que vos collaborateur ne peuvent pas tout traiter. Pourtant, par vos fonctions responsables et l’autorité accordée par les plus hautes instances, nous souhaitons vous rencontrer pour vous exposer notre projet : celui de mettre simultanément en œuvre une TRANS-EUROPA et une CIRCUM-MEDITERRANEA, avec leurs contenus (cf. la feuille de route ci-jointe et nos sites ) … celui de nous accorder les moyens de la réaliser en rassemblant les divers réseaux nécessaires, notamment, avec le Président Macron (5).

Ne faisant pas partie de « l’élite qui profite et qui fait perdre l’Europe », si nous ne devions pas pouvoir vous rencontrer pour les classiques raisons offensantes exprimées dans maints courriers précédemment reçus des différentes gouvernances françaises :

a) nous vous sollicitons de bien vouloir nous favoriser d’un premier courrier donnant clairement des instructions à Béatrice Angrand et à Markus Ingenlath (co-Secrétaires Généraux de l’OFAJ) de signer une convention partenaire avec notre association Marathon JOB-EUROPA, aux fins de préparer la première étape de la TRANS-EUROPA, entre Paris et Aix-la-Chapelle,

b) … de nous favoriser d’un second courrier, demandant à l’Union pour la Méditerranée (Monsieur Nasser Kamel) et à la Fondation Anna Lindh (Madame Élisabeth Guigou et Monsieur Hatem Atallah) d’engager une collaboration partenaire avec notre association pour préparer la réalisation de la première étape de la CIRCUM-MEDITERRANEA, entre Marseille et Barcelone.

Approfondir avec les courriers annexes de 2017 et 2018 … raisons pour lesquelles, nous savons gré à vos proches collaborateurs de bien vouloir prendre connaissance et approprier les courriers que nous venons d’adresser à Béatrice Angrand (co-secrétaire Générale de l’OFAJ) avec Markus Ingenlath … à Messieurs Jean-Dominique Giuliani (Président de la Fondation Robert Schuman) … Enrico Letta (Président de l’Institut Jacques Delors) … Fabien Chevalier (Président de « Sauvons l’Europe ») … Nasser Kamel (Secrétaire Général de l’UPM (8) … à Madame Élisabeth Guigou (Présidente de la Fondation Anna Lindh) et Monsieur Hatem Atallah (son Directeur exécutif).

… également à celui envoyé ce même jour au Président Emmanuel Macron, en lien avec celui que nous lui avions déjà adressés le 4 août 2017, ainsi qu’au Premier Ministre Édouard Philippe et à divers membres de son Gouvernement (tous visibles sur ce blog www.gabriel-delicourt.org). ls les rapprocheront de ceux adressé le 11 novembre 2014 à Martin Schulz (ex-Président du Parlement européen) et le 16 novembre 2015, à sa Majesté Mohammed VI (roi du Maroc), en les priant de noter que nous sommes toujours cohérents et déterminés quant à nos intentions.

Approfondir avec les courriers de 2002 et 2003 … il y a 16 ans, l’Europe était encore stabilisée et poursuivait son élargissement (« la mariée était toujours belle »), et qui aurait pu imaginer qu’elle allait subir un tel retournement de tendances, celui de ce mauvais rêve éveillé, accompagné des graves incertitudes quant à son devenir, avec les blocages que nous vivons.

Vos proches collaborateurs compareront utilement ces derniers courriers à ceux adressés en 2002 et 2003, à votre prédécesseur Gerhard Schröder et à Brigitte Sauzay (sa Conseillère pour les Affaires Franco-Allemandes), à Jacques Chirac (alors co-président du Conseil), à Romano Prodi (alors Président de la Commission), à Pat Cox (alors Président du Parlement), à Albert Bore (alors Président du Comité des Régions), au Général Juan Ortuno (alors Commandant l’Eurocorps (7), etc … (ci-joints et en ligne sur ce blog www.gabriel-delicourt.fr ).

Nous avons été très proches de réussir cette « Solidarité économique à grands pas » en 2005 mais, malgré une débauche d’énergie déployée à hautes doses, nous avons été contraints de momentanément « jeter l »éponge », faute d’un consensus, de soutiens à la hauteur des enjeux, et de financements suffisants.

Restés depuis tout ce temps acteurs et observateurs attentifs de l’évolution, plus que jamais nous refusons aujourd’hui les fractures sociales, régionales et territoriales, la déliquescence et la « catastrophe programmée » pour l’Europe.

Les seules choses que nous pourrons emporter au terme de cette vie terrestre seront celles que nous aurons offertes aux autres.

Raisons pour lesquelles nous sollicitons ardemment votre soutien pour organiser simultanément ces deux ambitieux challenges, à la mesure des défis posés, mobilisateurs, participatifs et fédérateurs, auxquels nous ne voulons pas douter, que des milliers d’acteurs viendront nous rejoindre.

Co-acteurs d’une destination collective avec la lucidité qui convient,
Dans l’attente de pouvoir vous rencontrer … ou à vous lire !
Recevez, Madame la Chancelière, nos respectueuses et fraternelles salutations.

Gabriel DELICOURT
Pdt du Marathon JOB-EUROPA
Pdt du PTCE en Vals de Saintonge

 

N.B.1 : Bafouant le principe de solidarité, comment avons-nous pu laisser l’Italie se débrouiller quasiment seule pour accueillir 700 000 migrants avec, pour conséquences, la montée de la pauvreté et l’aboutissement logique d’un vote europhobe que l’Europe va devoir payer très cher!

N.B.2 : Après quelques dizaines de milliers d’autres et au moment où s’écrivent ses lignes, 165 migrants viennent de mourir noyés au large des côtes de Libye. L’Europe n’en veut plus et cultive le « replis sur soi ». Les gouvernements africains, tout à « leur enrichissement personnel », ne tiennent pas plus à les reprendre voire, s’agissant de la pauvreté, encouragent leur population à partir en maintenant les mêmes ségrégations que l’Occident. La solution est-elle vraiment de les repousser sans se préoccuper de ce qu’ils deviennent ?… et si ces rumeurs de reconduites en masse dans le désert, sans eau et à l’image du génocide arménien, étaient vraies ! Face à sa démographie galopante qui continuera à nous submerger, c’est bien « la gestion » des gouvernements africains qui devrait rester l’une des principales préoccupation de la gouvernance européenne … et, indirectement, il s’agit bien de l’un des buts de la CIRCUM-MEDITERRANEA.

N.B.3 : Malgré une communication désinformative outrancière, depuis longtemps, plus personne de censé ne croît à l’égalité … les paradis fiscaux se portent toujours bien, la corruption et les lobbies (qui dépensent 300 millions d’€uros / an, à Bruxelles) font tant et plus « leurs choux gras », comme autant d’insultes à la Démocratie … pendant que les expulsions s’accélèrent partout, déchirant les familles en foulant les simples principes d’humanité et de fraternité … pendant que des millions d’autres populations innocentes croupissent dans des camps, que des dizaines de milliers de nos frères se noient en mer ou meurent dans l’impuissance, sous les bombes impies.
En fait, sommes-nous à un génocide près car, après celui des Tutsis au Rwanda (dont nous commémorons les 20 ans), nous venons de vivre, incrédules, celui des Rohingyas, sans que l’ONU ni l’Europe n’interviennent réellement ? Que penser aussi des millions de Yéménites, assistant impuissants à la mort de faim de leurs enfants ? Certes, c’est loin, mais c’est bien notre Humanité qui est en jeu! Qu’avons-nous compris des atrocités du XXème siècle ?

N.B.4 : Beaucoup d’économistes s’autorisent à affirmer que nous assistons actuellement aux sinistres prémisses des années 1930, causes de la seconde guerre mondiale de 1940–1945, avec ses millions de morts et ses pires atrocités.
Comme s’il s’agissait d’un signe du ciel, Claude Lanzman vient de nous quitter et la chaîne ARTE a eu la bonne idée de nous repasser les 9 heures de son film « Shoa », avec les horreurs qu’il a su dénoncer en laissant la parole aux témoins survivants d’Auschwitz-Birkenau et de Treblinka, avant qu’ils ne disparaissent.
Sommes-nous devenus amnésiques ? … que se passe-t-il actuellement dans l’arrière Maghreb et dans le désert saharien ?
L’histoire ne se répète-t-elle pas ?

N.B.5 : Aussi incroyable que cela puisse paraître, malgré la pertinence de nos « projet » et leur opportunité qui colle trop bien avec les réalités de notre détestable actualité, nous avons été dans l’incapacité de rencontrer le Président Macron, comme nous n’avons reçu aucune réponse encourageante de l’Élysée, à nos courriers. Ils sont bien en ligne sur ce blog www.gabriel-delicourt.fr, et nous vous renvoyons au courrier que nous lui adressons ce jour en simultané… s’agissant notamment de l’utilité d’une collaboration partenaire avec l’OFAJ, géré de manière partagée par les gouvernements français et allemands.

N.B.6 : Avant-hier, mercredi 11 juillet, Donald Trump arrivait à Bruxelles pour participer au sommet de l’OTAN et pour « régler ses comptes » … avec ses habituelles provocations et l’insulte aux lèvres vous concernant personnellement. Tout Président des USA qu’il soit, nous ne pouvons avoir aucun respect pour ce personnage infect, grossier et qui méprise les femmes à ce point, voire « les autres ». A la suite, Theresa May en a également eu son lot..
Sachez que nous sommes avec vous, dans la peine.
S’agissant de l’OTAN, qu’il s’apprête probablement à remettre en cause … pourquoi, l’Europe n’a-t-elle donc pas créée sa propre armée ? Cette Communauté européenne de défense, si utile en ce moment, malheureusement refusée par la France au début de la décade 1950.

N.B.7 : Notre courrier du 14 février 2001 au Général Juan Ortuno, commandant l’Eurocorps naissante (créée le 22 mai 1992 au sommet franco-allemand de La Rochelle), pour lui demander son assistance partenaire pour protéger la TRANS-EUROPA, relevait d »une double-stratégie : les classiques missions de guerre et « la guerre économique » qui se développait avec les risques évidents qu’elle faisait courir à l’Europe… aujourd’hui, nous y sommes ?
Quid de cette « chère » OTAN et de ses coûteux doublons ?
De toute les façons, que ce soit pour la CIRCUM-MEDITERRANEA ou pour la TRANS-EUROPA , eu égard les longues distances à parcourir, nous aurons besoin d’une protection militaire et policière. C’est également pourquoi, vos collaborateurs auront l’obligeance de nous rapprocher du Général Jürgen Weigt, commandant l’Eurocorps à Strasbourg.

N.B.8 : L’Union Pour la Méditerranée a été fondé le 13 juillet 2008, lors du sommet de Paris pour la Méditerranée.
Rappelez-vous …à sa création, elle avait été dotée d’une co-Présidence entre les Présidents Sarkozy et Moubarack.
Monsieur Sarkozy voulait que son siège fut à Marseille, vous-même souhaitiez qu’il se trouve à Barcelone, et c’est vous qui avez eu gain de cause … cf. Le courrier à Monsieur Nasser Kamel
Sauf que 10 années plus tard, des événements avec relent d’autonomie (ou d’indépendance) se sont déroulés à Barcelone. Ils ont fait frémir l’UE, peu propice au morcellement et, justement, la première étape fera Marseille – Barcelone, telle une sorte de réconciliation potentielle entre ces deux grandes métropoles..

Également, il y a tout juste un an, le 13 juillet 2017, vous aviez tenu un Conseil des ministres franco-allemand à l’Élysée, avec le Président Macron (Donald Trump arrivait d’ailleurs l’après-midi même, pour participer au défilé du lendemain). Madame Garance Pineau, conseillère diplomatique de Madame Muriel Pénicaud, assistait à ce Conseil des ministres FA.
Nous l’avons rencontrée un peu plus tard, le 27 juillet, au Ministère du Travail, pour lui présenter nos projets. Elle s’était montrée vivement intéressée par la TRANS-EUROPA et la CIRCUM-MEDITERRANEA, mais ensuite … RIEN. Il est à nouveau apparu qu’une telle décision de partenariat d’État ou Européen, ne peut relever que du plus haut niveau décisionnaire, le vôtre ou celui du Président Macron.

 

 

 

Le présent n’est pas un passé en puissance, il est le moment du choix et de l’action

Simone de Beauvoir (« Pour une morale de l’ambiguïté »)

image_pdfImprimer

De Gabriel Delicourt

Courrier à l’attention de

Contacter Gabriel Deliourt
tél : 06 42 82 27 10

Consultez les archives