Demande de soutien pour la mise en œuvre d’une TRANS-EUROPA, pour contribuer à “Sauver l’Europe”

OBJET: Demande de soutien pour la mise en œuvre d’une TRANS-EUROPA, pour contribuer à “Sauver l’Europe” …
et d’une CIRCUM-MEDITERRANEA, pour enrayer le cauchemar des tragédies en cours
Antonio TAJANI, Président du parlement européen
Antonio TAJANI, Président du parlement européen

Saint-Jean d’Angély, mardi 17 juillet 2018

 

Monsieur le Président du parlement européen Antonio TAJANI,

Avec Messieurs Jean-Claude Juncker, Karl-Heinz Lambertz et Donald Tusk, chacun en fonction des différentes missions plus ou moins croisées qui vous ont été conférées par vos pairs, vous maîtrisez peu ou prou la gouvernance globale de l’UE. Aussi, vous voudrez bien prendre connaissance des courriers que nous leurs avons adressés (en ligne sur ce blog) avec ceux à Mesdames Angela Merkel, Esther Fouchier, Elisabeth Guigou, Nathalie Loiseau, ainsi qu’à Messieurs Fabien Chevalier, Jean-Dominique Giuliani, Filippo Grandi, Thorbjorn Jagland, Nasser Kamel, Enrico Letta et Emmanuel Macron.

Vous prendrez conscience de ce que vous n’ignorez pas depuis longtemps : les graves dangers qui menacent l’Union Européenne, et également, des projets de TRANS-EUROPA et de CIRCUM- MEDITERRANEA que nous portons avec la persévérance qui convient, et pour lesquels, comme avec Messieurs Juncker, Lambertz et Tusk pour leurs propres gouvernances, nous vous sollicitons d’associer le Parlement européen pour contribuer à leur réussite séparée.

Impossibles financements face aux lobbies et aux chantages politiques ?

Pour ce soutien demandé, nous savons pertinemment que vous ne distribuez directement aucun financement, et qu’il nous faut rechercher dans le maquis des différents Appels à projets de la Commission, comme c’est la règle. Sauf que, cette fois-ci, nous refusons de nous contenter du rite immuable pratiqué par votre cabinet (et ceux qui l’ont précédé), parce que les prochaines élections européennes du 26 mai 2019 risque de nous voir basculer dans l’inconnu (cf. le Brexit), et que votre responsabilité est directement engagée (comme celle de Messieurs Juncker, Lambertz et Tusk).

Que fera votre successeur s’il est issu de la famille europhobe ? Il ne s’encombrera certainement pas des sempiternels « compromis », qui ont vidé les lois de leur sens et de l’efficacité recherchée (1).

Nous souhaitons sortir de cette malédiction de devoir sans cesse reporter ou « laisser tomber », parce que « le consensus », a minima recherché, s’avère toujours impossible à atteindre, et qu’au « jeu de la patate chaude », l’absence de courage ne manque pas d’imagination … sinon nous n’en serions pas là : peut-être la fin de l’Europe ? Chacun trouvera toujours les excuses qu’il voudra en se défaussant sur l’autre … parce que la recherche de financements est devenue un tel parcours du combattant, que « l’argent de l’Europe » privilégiera toujours les Métropoles, les Universités, les Grandes écoles, les grandes ONG et qu’il restera les mêmes quelques miettes pour les territoires ruraux, qui plus est redistribué par les Régions, les Départements et les CDC, avec parfois un clientélisme de mauvais aloi … soit RIEN pour la Société civile désobligeamment agissante (nous !).

Le rejet de l’Europe par une grande partie de ses citoyens est bien le miroir des échecs du Parlement, de la Commission, du Conseil, du Comité des Régions et de leurs satellites qui tournent autour, tels des vautours… tout comme l’agonie de la Méditerranée, celui des refus et des « replis sur soi », avec ses camps institutionnalisés, ses violences, ses familles séparées, ses océans de désespoirs, ses viols, ses retours à l’esclavage, ses morts par centaines …

Nous croyons bien connaître le fonctionnement du Parlement avec les 15000 lobbyistes et le coût confortable de 300 millions d’euros qu’ils génèrent (mais pas les 2500 structures de lobbying qui les abritent) et qui, peu à peu, au fil des décades, en ont gangrené le fonctionnement (1)

Spéculations !!! …. on rajoute 3 ou 4 lignes du topo sur les magouilles de Macron en préparation…



Suggestions réalisables avec le pouvoir qui est encore le vôtre :

1… De bien vouloir nous indiquer la meilleure procédure pour faire passer le message de nos demandes de financements pour la TRANS- EUROPA et la CIRCUM-MEDITERRANEA vers les lobbies « propres » (il nous appartiendra ensuite de choisir quel sponsoring nous acceptons ?) …

Comment se procurer cette liste … voire « vous-même », avec l’entre-gens acquis par vos hautes fonctions dans cette mandature, de savoir nous mettre en relation positive, et avec qui ?

2… avec vos spécialistes, nous aider à trouver les financements adaptés à nos projets fédérateurs, participatifs et à notre portée,


 

…. établir un courrier de soutien par vos proches collaborateurs (ou un parrainage du PE), à la hauteur des ambitions exposées, et sortant des affligeantes banalités qui entretiennent le découragement des uns, et la pseudo-bonne conscience des autres. Il nous serait précieux pour obtenir une collaboration partenaire avec l’OFAJ (comme Office franco-allemand pour la Jeunesse), entre-autre nécessaire pour mobiliser les jeunes sur la TRANS-EUROPA (cf. une cellule d’instruction et de pilotage à Paris et à Aix-la-Chapelle … voire à Lille),

… précieux aussi pour signer une convention de partenariat avec la Fondation Anna Lindh (la FAL) et avec l’Union Pour la Méditerranée (l’UPM), pour mobiliser les mécaniques gagnantes que recèlent leurs dizaines de réseaux de réseaux, et leurs centaines de réseaux (la FAL affichent 4200 associations), indispensables pour mettre en œuvre la CIRCUM-MEDITERRANEA (cf. une cellule d’instruction et de pilotage à Marseille et à Barcelone … voire à Perpignan).

… par le biais de votre colossal service de communication, de bien vouloir relayer l’Appel à mobilisation que nous lancerons en novembre de notre petite cité de Saint-Jean d’Angély, si Monsieur Donald Tusk est d’accord pour adhérer et participer (cf. le courrier que nous lui adressons, ce jour)

Nous sommes d’autant plus fondés à vous formuler ces demandes que, pour mémoire :

a) Vous prendrez connaissance du courrier que nous avions adressé le 11 novembre 2014 à Monsieur Martin Schulz (votre prédécesseur), avec la réponse de son cabinet, le 31 janvier 2015, pour une rencontre qui n’a abouti à rien … pareil avec l’article de presse relatant la relance de l’UPM, par Martin Schulz, les 6 et 7 avril 2013, qui avait rassemblé à Marseille les Présidents de 45 Parlements … ce sommet suivait un Forum avec la Société civile, organisé par André Azoulay et la FAL, qui rassemblait 15000 participants des deux rives, dont la moitié était des femmes et des jeunes de moins de 25 ans … qu’en reste-t-il ? … à quoi (ou à qui) servent ces grandes messes ?

b) … de la réponse que nous avait adressé le 1er juillet 2008, Monsieur Hans-Gert Pottering (votre autre prédécesseur au PE), : « … malgré l’intérêt de l’initiative qui reflète bien les engagements du Parlement en faveur du sport et de l’emploi, notamment à travers la stratégie de Lisbonne, je suis au regret de vous informer que le Parlement européen ne peut octroyer son patronage qu’aux manifestations qui ont une dimension européenne manifeste. Je vous invite à réintroduire une nouvelle demande lorsque votre projet de Marathon Trans-Europa se concrétisera … » .

… et la première étape prévue entre « Paris et Aix-la-Chapelle », concernera les 4 premiers pays France, Belgique, Pays-Bas et Allemagne (soit, suivant la règle admise, plus de trois pays européens).

c) …de la réponse que nous avait également adressé Monsieur Pat Cox (qui précédait le précédent), en date du 11 février 2003 : « … votre projet visant à associer le sport et l’emploi en vue de lutter contre le chômage me semble du plus haut intérêt et je constate qu’il est d’ailleurs encouragé par une série de parlementaires européens qui ont accepté de faire partie de votre comité de soutien. Cependant, c’est à la Commission européenne qu’il appartient d’examiner ce projet en vue de l’insérer éventuellement dans l’un de ses programmes en faveur de l’emploi. Vous vous êtes d’ailleurs, semble-t-il, d’ores et déjà adressé à Madame Diamantopoulou, Commissaire responsable de la politique de l’emploi. Je formule des vœux pour le succès de votre initiative … ».

Évidemment, nous nous sommes nouvelle fois adressés à la Commission (au Conseil et au Comité des régions)… mais la difficulté réside bien dans le rassemblement des différents paramètres pour obtenir « un consensus », comme de pouvoir constater qu’il est plus facile de « botter en touche » et de se défausser sur d’autres, que de co-construire et se battre pour affronter les réalités.

Permettez-nous d’insister … en ce moment la « collapsologie » (la théorie de l’effondrement) revient de plus en plus souvent dans les médias bien informés et responsables, accompagnée de maints arguments avérés , d’où il ressort que l‘utopie a changé de camp : « est utopiste celui qui croit que tout peut continuer comme avant » …  (cf. « Comment tout peut s’effondrer », de Pablo Servigne et Raphael Stévens, aux Éditions de Seuil dans la Collection Anthropocène – 2015)

Nous souhaitons terminer ce courrier sur une note positive et les vœux d’encouragements que nous adressons à l’Union en rappelant que Madame Simone Veil (qui vient de rejoindre le Panthéon), aura été Présidente du Parlement Européen entre juillet 1979 et .. 1982. L’UE continuait méthodiquement sa co- construction en transfusant alors un immense espoir de paix à ses citoyens. Elle lui a donné plus de visibilité dans le domaine des Droits de l’Homme, en créant notamment une Commission du Droit des Femmes (ceci rappelé pour nos amies FFM de Marseille).

Comptant sur votre soutien et sur celui du Parlement … à vous lire ou à vous rencontrer,
Recevez, Monsieur le Président, nos sincères sentiments et cordiaux.

Gabriel DELICOURT
Président du Pôle Territorial de Coopération Économique en Vals de Saintonge
Président de la Coopérative “La petite graine” Président du Marathon JOB-EUROPA

N.B.1 : Pour celles et ceux qui suivent avec attention les travaux du Parlement, il ne leur aura pas échappé le grand nombre de projets qui ont levé un immense espoir lors de leur élaboration et qui, au moment du vote, se sont vus vidés de leur contenu. Pour exemple « le règlement REACH » (Registration, Evaluation, Authorization and Restriction of Chemicals), entré en vigueur le 1er juin 2007, avec pour objectif d’améliorer la protection de la santé humaine et de l’environnement, tout en maintenant la compétitivité de l’industrie chimique européenne. Aujourd’hui une vaste supercherie, voire mortelle avec les épidémies de cancers, d’Alzheimer et de perturbateurs endocriniens … coûteux en dizaines de milliers de vies humaines, et en milliards d’euros pour les budgets de la santé. Les chiffres de 2017 du bilan des plans ecophyto successifs, lancés en 2008, ayant pour objectif la diminution de 50 % de l’usage des pesticides en 2018, viennent de tomber pour la France. Il s’agit d’un sévère constat démontrant une augmentation de 12,4 % depuis 2009 ! « Suicide » mode d’emploi ? … on a l’Europe qu’on peut !

 

Ils ne savaient pas que c’était possible, alors ils l’ont fait”

Mark Twain

 

image_pdfImprimer

De Gabriel Delicourt

Courrier à l’attention de

Contacter Gabriel Deliourt
tél : 06 42 82 27 10

Consultez les archives