Demande de rencontre et d’un soutien partenaire

OBJET 1 : Entre un ancrage local et les tragédies méditerranéenne : sauvez l’Europe avec ses citoyens engagés
OBJET 2 : Demande de rencontre et d’un soutien partenaire
Enrico LETTA, Président de l'Institut Jacques Delors, à Paris
Enrico LETTA, Président de l’Institut Jacques Delors, à Paris

Saint-Jean d’Angély, jeudi 21 juin 2018

 

Monsieur le Président de l’Institut Jacques Delors Enrico LETTA,

Au fil de ces dernières années et de ces derniers mois, nous avons pu malheureusement constater l’élargissement des fissures et les divisions de l’Europe, contre lesquelles Angela Merkel, Emmanuel Macron, les grandes conférences internationales et les milliers de fonctionnaires et associés européens qui s’activent à Bruxelles, à Strasbourg et au Luxembourg ne peuvent pas grand chose, face au diktat du vote populaire qui, de toutes les façons, aura le dernier mot.

En sus de l’amertume et les hontes qu’elles suscitent, les derniers événements en Méditerranée et les problématiques migratoires devenant insolubles, ont à nouveau démontré l’impuissance de l’UE en accentuant nos craintes de la voir définitivement exploser, mettant également en grave danger 70 ans de paix !

S’agissant d’une TRANS-EUROPA et d’une CIRCUM-MEDITERRANEA à la mesure des enjeux, comme d’autres activistes du développement territorial, nous sommes porteurs d’une stratégie de terrain originale pour promouvoir les valeurs profondes définies par les pères fondateurs du Traité de Rome.

Comme nous, vous êtes un europhile convaincu (qui plus est Italien), donc conscient des réalités endogènes et exogènes à notre Communauté européenne, compris de l’évolution et des conséquences prévisibles du récent vote de l’Italie.

Nous souhaitons vous rencontrer au plus tôt, si possible avant le 14 juillet (1) avec Jean-Dominique Giuliani, qui préside la Fondation Robert Schuman et, si possible également, avec Fabien Chevalier, qui préside l’association “Sauvons l’Europe.

Ensuite, nous pourrions faire avec vous une réunion de lancement, le mercredi 7 ou le jeudi 8 novembre à 18 ou 20 heures (mois de l’ESS), à la salle Aliénor d’Aquitaine de Saint-Jean d’Angély, dans notre ruralité en prise avec les mêmes difficultés que d’autres territoires ruraux subissant un lent déclin économique lié aux effets pervers de la mondialisation … (cf. après le Brexit, le logique vote Italien abandonné à son invasion de migrants et la montée des pays de l’Est, également de plus en plus europhobes , etc).

L’actualité nous presse (2) … toute mutation sociétale implique la modification du fonctionnement présent, nous voulons donc instaurer celui de la reconnaissance de chacun des acteurs permettant aussi à la Société civile d’être une véritable force de proposition d’actions expérimentales à l’échelle des défis posés, afin que le droit à l’expérimentation soit effectif pour tous.

Avec Fabien Chevalier, nous vous remercions de bien vouloir approprier le courrier que nous adressons ce jour à Jean-Dominique Giuliani, en même temps que vous prendrez connaissance de ceux adressés le 4 août 2017 à Emmanuel Macron, à Édouard Philippe, et à quelques uns de ses ministres et personnalités qualifiées, en ligne sur le blog www.gabriel-delicourt.fr … puis, eu égard l’évolution négative constatée, de ceux à suivre, adressés à,Madame Merkel et à nouveau à Monsieur Macron, à l’OFAJ, à la FAL, à l’UPM, à l’Eurocorps, au Conseil, au Parlement et au Comité des régions européens, ainsi qu’à la Commission européenne.

Les yeux dans l’infinitude des jeunes qui nous observent et nous espèrent, et sur votre volonté de «Sauver l’Europe» en activant tous les réseaux possibles, jusqu’au plus plis et aux marges que vous connaissez particulièrement bien par les diverses fonctions que vous avez occupé,

À votre écoute ou à vous lire prochainement, Recevez, cher Enrico Letta, nos meilleurs sentiments cordiaux et fraternel.

Gabriel DELICOURT
Pdt du Marathon JOB-EUROPA
Pdt du PTCE en Vals de Saintonge

 

N.B.1 : Nous sommes bien conscients que ces 30 000 € de dettes attendant chacune des naissances ne sont qu’une manière d’exprimer les craintes. L’endettement est utile s’il est facteur d’investissements productifs remboursés ultérieurement avec les plus valus escomptées. Il est inopportun s’il sert à payer des fonctionnaires. Ce sont bien les 50 ou 60 milliards de remboursement annuel de cette dette qui interpellent, surtout si les taux des emprunts sur « le marché » venaient à changer de nature. Aujourd’hui faibles, demain ? … la catastrophe ?

N.B.2 : Par ailleurs, dans le cadre du Pôle Territorial de Coopération Économique en Vals de Saintonge que je préside, nous avons créé une Coopérative de consommateurs avec un grand distributeur partenaire, sous la forme d’une filière maraîchère BIO, appelée “La petite graine”. Nous démarrons l’exploitation sur 4 hectares avec les 3 premiers salariés que nous venons de recruter. Cette “petite graine” répond à différents besoins d’auto-suffisance alimentaire, de circuits courts pour favoriser le zéro carbone, de protection de la biodiversité, etc

 

 

 

Agissez comme s’il était impossible d’échouer

Winston Churchill

image_pdfImprimer

De Gabriel Delicourt

Courrier à l’attention de

Contacter Gabriel Deliourt
tél : 06 42 82 27 10

Consultez les archives