2ème lettre ouverte au Président ↬ avec ou sans “gilets jaunes”

OBJET 1: Une promesse de “révolution” en 2017 !… et une “insurrection sociale” en 2019 ?
OBJET 2: Pourquoi tant d’autisme, de mépris et de non réponses de l’Élysée et de Matignon ?
OBJET 3: Inutilité de nouveaux débats stériles … mais “LES ACTES” que nous proposons.
OBJET 4: La confiance est remise en cause … et la main vous reste tendue !
Emmanuel Macron, Président de la République Française en 2018
Emmanuel Macron, Président de la République Française en 2018

Saint-Jean d’Angély, le 1er janvier 2019 … une “guerre civile” en cadeau pour 2019 ?

 

Monsieur le Président,

Comme l’an passé et quelques millions de français (avec raisons inquiets pour demain), nous avons suivi avec intérêt vos traditionnels vœux à la Nation (cf. notre courrier du 1er janvier 2018). Peu nous importe les vaines promesses, les postures communicantes ou un n-ième débat national (jeu de dupes pour gagner du temps), dont nous savons bien comment il sera à son tour récupéré comme les précédents, et “voué à l’échec”.

Existe-t-il encore quelqu’un de censé à l’Élysée ? … quelqu’un qui n’ait pas fait l’ENA, ni Sciences Po ou Polytechnique (1) ? … quelqu’un d’expérimenté qui se soit plutôt enrichi sur le terrain de “l’école de la rue” et de la précarité partagée, au cœur des problématiques territoriales complexes et de la ruralité abandonnée ? … quelqu’un qui ait appris à lire les courriers et décrypter les appels en provenance de “la France dite-du bas” ?

Quel dialogue ? … Nous faisons donc suite à la première “lettre ouverte”, significative et prémonitoire, que nous vous avions adressé en recommandé avec AR le 4 août 2018, et restée sans réponse (ci-jointe pour mémoire) … tout comme celles qui l’avaient précédé, les 4 août et 17 octobre 2017, puis les 1er janvier et 22 avril 2018 (2) … en ligne sur ce blog, avec cette autre “lettre ouverte” adressée aux médias le 28 août, tout aussi explicite et, bizarrement, restée également sans réponse … qui protège qui ?

C’était “AVANT” l’explosion sociale des “gilets jaunes” du 11 novembre, pourtant hautement prévisible (3). Nous héritons d’un séisme social, au lieu de la révolution fraternelle et de l’insurrection des consciences espérées.

Après avoir révisé leurs notes (compris en modifiant leurs discours), les commentateurs de commentaires patentés s’en sont donnés à cœur joie en remontant 20 ou 40 années en arrière. Comment s’étonner : en 20 ans, la France a produit près de deux fois plus de richesses. Y a t-il deux fois moins de pauvres (4) ?… Le SMIC a-t-il été multiplié par deux ? … Y a-t-il deux fois moins de mal logés ? … non bien sûr mais, dans le même temps, la fortune des 500 plus riches en France a été multipliée par 7 !

Quel ruissellement convenu, alors quelles réformes pour les riches ? … quid des 80 milliards d’évasion fiscale (5) ? Depuis le temps, nous avons compris que la cohésion nationale ne se décrète pas d’une tribune ou d’un bureau (6). En faisant campagne, vous n’ignoriez justement rien du contexte, mais aviez-vous réellement pris le pouls de la France profonde, de ce “raz le bol” des inégalités et de la misère sociale qui la gangrènent ? Vous avez avant tout été élu pour battre Marine Le Pen, et nous étions aussi fondés à attendre les bouleversements salutaires sur lesquels vous vous étiez engagé. Mais vous avez favorisé la rente, les actionnaires et ceux qui ne fichent rien (7), au détriment de ceux qui travaillent ou qui désespèrent.

Comme rappelé dans “la lettre ouverte” du 28 août aux journalistes, la vôtre et les cinq qui l’ont précédé depuis le 4 août 2017, nous insistons : un débat national n’est pas “un projet” et nous en portons deux, à l’échelle des enjeux. Nous nous doutons qu’une autre “lettre ouverte des Gilets jaunes” est en préparation sur la page Facebook de “la France en colère“. Mais, à ces courroux protestataires compréhensibles, nous préférons “l’agir co-constuctif citoyen”, tel que maintes fois proposé, et à nouveau ci-dessous rappelé :

  1. Concernant la ruralité en état de “mort lente” : la nôtre!
  2. En ancrage local, dans nos Vals de saintonge et à Saint-Jean d’Angély, nous oeuvrons pour contribuer à leur revitalisation avec notre Pôle Territorial de Coopération Économique, au titre de la Société civile. Sans soutien “officiel”, nous avons créé une coopérative maraîchère Bio La petite graine. En octobre 2017, nous vous avions invité à l’occasion de sa création, tant pour pouvoir vous affirmer être le Président de “tous les territoires” (et pas seulement des “riches” et des métropoles)… que, en même temps, pour encourager la “Ronde saintongeaise pour l’emploi solidaire” en préparation … que, également, pour nous aider à réunir les ingrédients d’un “consensus” autour d’une TRANS-EUROPA et d’une CIRCUM-MEDITERRANEA que nous portons avec constance. Par un courrier du 22 novembre 2017, François-Xavier Lauch, votre chef de cabinet, déclinait cette invitation … dommage, en fait, qui sommes-nous ?

    Depuis 2 ans, nous portons aussi l’expérimentation Territoires Zéro Chômeur de Longue Durée … celle que vous avez intégré dans votre “Plan pauvreté” le 19 septembre dernier. Pour renforcer nos chances de l’obtenir en juin 2019, avec la nouvelle Loi, nous venons d’organiser “une grève du chômage” le 26 octobre, en nous associant à la 3ème Grève nationale du chômage organisée par l’assocation TZCLD … cf. www.cooperer-en-saintonge.org . Puis diverses autres actions, en ligne à l’onglet “Publications”.

    1ère invitation … Aujourd’hui, avec des “gilets jaunes” mobilisés en nombre, particulièrement motivés et remontés, une visite à Saint-Jean d’Angély pourrait s’avérer difficile (comme ailleurs). Néanmoins, deux autres réunions publiques étant programmées pour les 14 janvier et 18 février, à la mesure de votre agenda, nous vous renouvelons cette invitation à venir à notre rencontre pour nous aider à renforcer cette expérimentation Territoires Zéro Chômeur de Longue Durée et pour la création obligée de l’Entreprise à But d’Emplois (EBE), indispensable à son développements.

    En nous honorant d’une réponse positive à cette invitation, ce serait alors tout autant, une occasion supplémentaire de renforcer le “consensus” local autour de cette expérimentation TZCLD … que de redorer “votre image de Président au chevet des territoires”, compris ceux en perdition … que d”AUDACE” et de “PANACHE” à démontrer pour vous-même … avec une sécurité à affiner pour votre venue.

  3. Concernant l’Europe … tuée par l’UE, ses technocrates et les lobbies.
  4. Les différents courriers adressés, vous sollicitaient une audience pour favoriser d’un partenariat d’État et de vos encouragements, les amorces de la TRANS-EUROPA et de la CIRCUM-MEDITERRANEA proposées … ainsi qu’à Messieurs Édouard Philippe, Jean-Yves Le Driand et leurs conseillers. En retour, nous avons été affecté par “un silence méprisant” de votre part et celui de vos conseillers … par ceux du Premier Ministre et du Ministre des Affaires étrangères, de leurs conseillers et de leurs ambassadeurs conviés à transmettre nos demandes auprès de leurs instances concernées (Europe, ONU, HCR, FAO, etc … en ligne). Oui, quelle écoute et quel dialogue évoquez-vous constamment du haut de vos piedestals ? Toutes ces “non-réponses” dont nous sommes l’objet n’illustrent-elles pas les réactions des Gilets Jaunes ?

    Nous vous demandons à nouveau de donner des instructions pour élaborer une collaboration partenaire, tant avec l’Office Franco-Allemand pour la Jeunesse, pour préparer la 1ère étape Paris – Aix-la-Chapelle de la TRANS- EUROPA (cf. le courrier à Béatrice Angrand et à Markus Ingenlath, le 28 juillet et en ligne) … qu’avec l’Union pour la Méditerranée et la Fondation Anna Lindh, pour préparer la 1ère étape Marseille-Barcelone de la CIRCUM-MEDITERRANEA (cf. nos courriers à Nasser Kamel et à Elisabeth Guigou, le 28 juillet et en ligne).

    Comme indiqué sur la feuille de route qui vous a été envoyée, nous avons pour principal objectif de lutter contre les fractures sociales et territoriales par la transversalité, en repartant de l’ancrage de notre ruralité outragée, du PTCE et des “Rondes pour l’emploi solidaire”, à commencer par la première en Charente-Matitime, “la saintongeaise”, entre Saint-Jean d’Angély et Saintes, et ses 19 communes traversées et participantes.

    CIRCUM-MEDITERRANEA … Cette absence d’écoute attentive et d’un véritable soutien, voire d’une reconnaissance d’un partenariat d’État, aussi bien du Gouvernement que de la Présidence, nous a amené à effectuer un choix entre les projets, soit celui de la CIRCUM-MEDITERRANEA, au départ de nos terres de Charente-Martitime, pour établir un pont entre l’Atlantique et la Méditerranée (9) … et à proposer un portage pluridisciplinaire local, départemental, régional et “consensuel” avec des Collectivités territoriales, des institutions et des associations ciblées, en lien avec les associations nationales en charge de promouvoir l’Europe (10).

    Cette réunion de présentation est prévue le 19 février 2019 à Saintes, et sont invités, en lien avec Messieurs Jean-Claude Classique, président de l’Agglomération de Saintes, et Pierre-Henri Jallais (Vice Président à l’ESS) : la Mairie de Saintes, la Faculté de La Rochelle, Sup de Co La Rochelle, le Marathon de La Rochelle, la CCI de Rochefort-Saintonge, la CRESS Nouvelle Aquitaine (Poitou-Charentes), France Active, la Maison de l’Europe de Niort, les Conseils Régional et Départemental, les Lycées (11) Louis Audouin-Dubreuil et Blaise Pascal (à Saint-Jean d’Angély), Bernard Palissy et Bellevue (à Saintes)… et sur Paris, pour faire le lien avec l’ESS et l’Europe : le Labo de l’ESS, la Fondation Robert Schuman, l’Institut Jacques Delors et l’association “Sauvons l’Europe” (cf. les courriers du 21 juin à Jean-Dominique Giuliani, Enrico Letta et Fabien Chevalier … toujours en ligne sur ce blog).

    2ème invitation … nous sommes bien dans “le concret” pour contribuer à influer de la manière la plus bienveillante et efficiente possible sur le destin de l’Europe de la Méditerranée, en repartant “du Bas”, des citoyens et des dynamiques à mobiliser par le biais de l’ESS et des initiatives par ailleurs exposées. C’est pourquoi, votre participation à cette réunion fermée permettrait d’apporter “la niaque” qui fait trop souvent défaut pour encourager de tels projets fédérateurs et dimensionnés, chacun restant coincé dans ses habitudes, ses débordements ou ses méfiances, voire victimisé par les habitudes, les débordements ou les méfiance de l’autre.

    “L’Aquarius” maintenant immobilisé à Marseille pour mieux nous priver d’information, il paraît évident que, comme les flux migratoites obstrués qui s’amoncellent pour exploser à retardement, la tragédie méditerranéenne continue (3139 migrants noyés en 2017, 2262 en 2018, combien en 2019 ?)… et maintenant la saga a rejoint la Manche ! Nous nous honorons d’être co-porteurs de solutions constructives à travers “les initiatives citoyennes” proposées, autrement que par la force et les rejets qui nous marquent d’une honte indélébile vis à vis des générations futures.

Dans l’attente d’une réponse rapide, car l’actualité nous presse de plus en plus dangereusement,

Co-acteurs d’une destination collective avec la lucidité qui convient, recevez, Monsieur le Président, nos respectueuses salutations et nos vœux de vrais changements !

Gabriel DELICOURT
Président du Marathon JOB-EUROPA
Président du PTCE en Vals de Saintonge
Président de la Coopérative “La petite graine”

N.B.1 : Un Alexandre Benalla, avec ses enflures et ses privilèges de monarchie républicaine ou de castes, peut en cacher combien d’autres ?

N.B.2 : On se console comme on peut, en pensant à Philippe Aghion, l’économiste et professeur au Collège de France, qui a contribué à rédiger votre programmatique économique. Il exprime en direct sur les télés qu’il a souhaité vous rencontrer depuis le mois de mai 2018 avec ses deux collègues rédacteurs, pour vous faire part de leurs observations sur les mauvaises dérives enregistrées par eux. Mais la porte de l’Élysée leur est restée fermée. Tels ou tels autres maires qui exhibent les courriers qu’ils vous ont adressé, sans n’avoir pas plus reçu de réponse … alors ?

N.B.3 :
4a) Sur ce blog, vous trouverez en extrême raccourci, une “bibliothèque” d’une quarantaine de couvertures significatives. Depuis Pierre-Viansson Ponté et sa “lettre ouverte aux hommes politiques“, en 1976 … “La comédie du pouvoir” de Françoise Giroud et “la France et ses mensonges” de François de Closet, en 1977 … “Crise, Krach, Boom” de Michel Albert et Jean Boissonnat, en 1988 … “Les marchands d’influence” (les lobbies en France) de Jean-Dominique Giuliani, en 1991 … “Deux France ?” d’Alain Minc et Philippe Seguin, en 1994 … “Quand les autruches relèveront la tête” d’Alain Madelin, en 1994 … “La Société de confiance“, d’Alain Peyrefitte, en 1995 (après “le Mal français”, de 1977) … “Emploi : le grand mensonge” de Michel Godet, et “L’horreur économique“, de Viviane Forrester, en 1997 … “Ah Dieu ! que la guerre économique est jolie!” de Philippe Labarde et Bernard Maris, en 1998 … “Condamnés au chômage” de Denis Clerc, en 1999 … après 2000 nous avons aussi eu : “La dérive de l’humanité (et l’Homme dans tout cela?)” de Mariella Madonna, et “Le grand gaspillage (les vrais comptes de l’État”) de Jacques Marseille, en 2002 … “Le désarroi français” d’Alain Duhamel en 2003 … “Nos vaches sacrées” de Ghislaine Ottenheimer, en 2005 (après “Frères invisibles“, en 2001) … “De l’engagement dans une époque obscure” de Miguel Benasayag et Angélique Del Rey en 2011 … “Révolutions” de Matthieu Pigasse, en 2012 … “La crise qui vient” de Laurent Davezie et “Menteurs” de Jean-François Kahn, en 2012 … “Fractures françaises” de Chritophe Guilluy en 2013, suivi de “La France périphérique” en 2014 et de “Le crépuscule de la France d’en haut“, en 2016 … et depuis paraît une pléthore de livres justifiant les exaspérations montantes et le tsunami social en préparation : “Révoltons-nous! 1 + 1 +1 “, d’Alexandre Jardin, et “Les raisons de la colère” de Roland Cayrol en 2017 (après “Tenez enfin vos promesses!“, en 2012) … “Macron, la valse folle de Jupiter” de Jean-Marc Daniel, en 2018 (après “Les impôts. Histoire d’une folie fatnçaise. Soixante ans de matraquage fiscal”, en 2017 … et “Le gâchis français : histoire de quarante ans de mensonges économiques”, en 2015)… “Traité d’économie hérétique : en finir avec le discours dominant, de Thomas Porcher, en 2018 (après “Introduction inquiète à la Macron-économie“, en 2016), etc, etc.

4b) Depuis peu, une pléthore de vidéos implacables font florès sur Youtube : Charles Gave … Laurent Mauduit … Philippe Pasquot … Edwy Plenel… Jean-François Kahn … Thomas Porcher … Denis Robert, etc

N.B.4 : GRAVES DANGERS A VENIR … vos voeux ne restituent pas la réalité de l’explosion des “gilets jaunes” et, probablement n’êtes-vous pas en mesure de comprendre, ce que représente une survie” à 450 € / mois… 2,1 millions de personnes vivent en France avec moins de 684 €/mois (source INSEE) … 4 millions de ménages vivent avec les minimas sociaux, soit plus de 6 millions de personne avec les conjoints et les enfants (source INSEE) … 4,8 millions de personnes , soit 7% de la population, ont recours à l’aide alimentaire (source Ministère des solidarités) … 800 000 personnes n’ont pas de domicile personnel, tandis que 2,4 millions vivent dans un habitat dégradé (source Fondation Abbé Pierre).

N.B.5 :
6a) Crépuscule des élites ou pas, notre pays est allé méthodiquement de Charybde en Scylla. Dès 1960, le sociologue Pierre Bourdieu dénonçait cette classe d’intellectuels au pouvoir, prétendant être une méritocratie ouverte aux gens brillants : eux-mêmes… anciens camarades de classe, ils deviennent des “camarades de caste”, faisant preuvent de solidarité interne, nouant des liens d’amitiés, voire se mariant entre eux, se donnant des tuyaux pour le travail et couvrant leurs transgressions. Une crise c’est temporaire … mais ça fait 30 ou 40 ans que nous sommes en crise, avec un taux de chômage révoltant et aux conséquences destructurantes, voire tragiques (dont une minorité profite), ce n’est plus une crise, mais une SYSTEME! En ce moment, Pôle emploi triple les contôleurs pour les chômeurs … er pour les évadés fiscaux ?

6b) Nous rêvons tous d’un “plein emploi”, sachant bien que 4 emplois sur 10 seront remplacés par des robots d’ci 2030 … mais avec une croissance infinie dans un monde fini, jusqu’à massivement détruire la planète, certains dogmes sont à revoir (cf. l’échec de la COP 24 … la sortie des USA des accords de Paris, et bientôt celle du Brésil !). Toujours plus de consommations comme unique finalité de la Société, jusqu’à bientôt atteindre les limites de la croissance.

L’écologie se doit bien d’être sociale, car nous savons tous qu’un million d’emplois dépendent de la transition énergétique .. autant restés “honnêtes” sur sa transparence et les modalités de son financement. Alors quelle nature pour la croissance, qualitative ou quantitative ? Alternatives, hypothéses ou impasses et fuite en avant avec la haute fonction publique et ses réseaux pléthoriques rassasiés, avec les paradis fiscaux encouragés par l’impunité ? … jusqu’où ? … la note pour qui ?

6c) “Priorité à l’emploi”, tel a été le leitmotiv de tous les gouvernements depuis 30 ou 40 ans … mais nous devons bien constater que, malgré un passage en force avec le 49-3, la réforme musclée du “code du travail” de Muriel Pénicaud, il y a 16 mois, reste un cuisant échec. La “grève du chômage” que nous venons d’organiser le 26 octobre à Saint-Jean d’Angély avec notre PTCE, avait aussi pour but de rappeler que le “droir au tavail est inscrit dan la constitution”. Alors nous n’en démordons pas : “La plus grande insécurité n’est-elle pas la privation de travail et de revenus ? … celle promise à l’espoir du non-avoir et du non-être ?… porte ouverte à toutes les délinquances, compris l’auto-destruction des intéressés et notre complicité passive d’atteinte à la vie d’autrui”. Alors qui rompt le “Pacte républicain”, plutôt que ce Mouvement protéiforme “des gilets jaunes” qui couvait depuis longtemps, n’est-ce pas ces inégalités sociales et salariales de plus en plus colossables et insupportables pour les millions de chômeurs privés d’emploi (cf. le courrier à Bruno Lemaire du 4 août 2017, en ligne)

N.B.6 : En références aux retours de courriers, dès 1993, de Philippe Tesson, Jean-Pierre Raffarin, Jacques Delors, Édouard Balladur, Alain Juppé, Jacques Chirac, Martine Aubry, etc … aux courriers explicites envoyés, dès 2002 et suivants, aux Premiers ministres Lionel Jospin, Jean-Pierre Raffarin, Dominique De Villepin, François Fillon, Manuel Valls, Éouard Philippe et autres Gerhard Schroder, Martin Schuls, Angela Merkel … tous en ligne sur ce blog, avec ceux aussi explicites à Bruno Lemaire (et la citadelle inconséquente de Bercy), Florence Parly, Nicole Belloubet et quelques autres restés sans réponse comme ceux à Edouard Philippe, Jean-Yves Le Driand, Alexis Kohler … appel au dialogue, dites-vous ?

N.B.7 : À Saint-Jean d’Angély, comme partout ailleurs, “les gilets jaunes” se sont mobilisés et il convient d’admettre que nos gendarmes ont eu en tous points un comportement exemplaire. Aussi, nous regrettons que Christophe Castaner et ses réprésentants, s’ingénient à les dénigrer en les mettant tous “dans le même sac” que les “casseurs” (aux-mêmes produits de la misère sociale et du chômage), incitant au contraire à la confrontation, à la violence, voire au meurtre. Vous rendez-vous compte ? une telle escalade particulièrement ruineuse pour notre pays, face aux exaspérations sociales, en moblisant 156 000 policiers, gendarmes et militaires pour assurer un tel maintien de l’ordre, loin de toute valeur et richesses ajoutées, à défaut d’une “politique” soucieuse de la France qui souffre, au lieu de favoriser “les riches” gavés !

N.B.8 : Et si vous rompiez courageusement le pacte passé avec les assujettis à l’ISF et leurs protecteurs, avant votre campagne ?

N.B.9 : Obligation de scinder le suivi des deux projets TRANS-EUROPA et CIRCUM-MEDITERRANEA pour des raisons géo-stratégiques et pratiques. (cf. les courriers des 6 et 8 novembre à Pierre-Henri Jallais et Jean-Claude Classique). La CIRCUM-MEDITERRANEA installera trois cellules d’instruction et de pilotage à Saintes, à Marseille et à Barcelone. La TRANS-EUROPA, nécessitera deux cellules d’instruction à Paris et à Aix-la-Chapelle.

N.B.10 : La préparation de la TRANS-EUROPA s’effectuera à Paris, en lien avec l’équipe de Anne Hidalgo et des structures franciliennes er européennes déjà ciblées (pas que l’OFAJ).

N.B.11 : Les lycées coopèreront et mutualiseront entre eux sur le thème de la “Solidarité internationale”, de villes en villes et tout le long du parcours … des centaines, puis des milliers, puis des dizaines des milliers d’étudiants apprendont progressivement à se connaître, à préparer et à définir leurs perspectives d’avenir avec leurs professeurs (cf. la convention de collaboration partenaire signée le 13 juin 2018 avec le Lycée Louis Audouin-Dubreuil de Saint-Jean d’Angély … en ligne).


 

Les batailles perdues se résument en deux mots : trop tard!

Général Douglas MacArthur

image_pdfImprimer

De Gabriel Delicourt

Courrier à l’attention de

Contacter Gabriel Deliourt
tél : 06 42 82 27 10

Consultez les archives