Seconde “Lettre ouverte” aux médias

OBJET 1 : Savoir accepter de vous remettre vous-mêmes en cause pour ne plus supporter l’insupportable sans oser « autrement » !
OBJET 2 : Le « pouvoir d’agir citoyen » contre les fractures territoriales et les inégalités sociales qui désespèrent 33 millions de Français, avec les “suicides économiques”, les tragédies migratoires ...
OBJET 3 : Sauver nos territoires ruraux … sauver l'Europe … sauver notre âme avec une CIRCUM-MEDITERRANEA et une TRANS-EUROPA

À l’égale attention :

  • des membres et des sympathisants du Marathon JOB-EUROPA,
  • du Pôle Territorial de Coopération Économique en Vals de Saintonge,
  • des Gilets Jaunes et des acteurs concernés, des décideurs centralisés ou régionaux
  • et des diverses intelligentsias et élites présumées.

Saint-Jean d’Angély, le 4 février 2019

Mesdames et Messieurs les journalistes,

I - Le 24 août 2018

Nous vous avions adressé « une lettre ouverte » avec différents documents d’appréciation (Première lettre ouverte au Président MacronDeuxième lettre ouverte au Président Macronlettre ouverte aux « Gilets Jaunes ») Nous vous remercions de bien vouloir en prendre connaissance, voire avec les courriers précédents sur ce même blog … très explicites. (1)

La course au temps s’étant accélérée pour « les actifs », vous recevez probablement beaucoup d’autres « lettres ouvertes » auxquelles, blindés et faussement blasés, vous pourriez n’y porter qu’une attention très distraite (2). Aussi, pour ce qui nous concerne, n’ayant constaté aucun écho, nous avons saisie le 24 août 2018 vos Présidents et Directeurs Généraux de Groupes de presse, radios ou télévisions (3), sans recevoir plus d’échos, ni avoir été favorisés d’aucun retour … tant pis !

Sauf que c’était avant « l’insurrection des Gilets Jaunes » et, dans le contexte actuel, dommage !

II - Que faites-vous de la « liberté de la Presse » qui vous est si chère ?

Depuis, quelques journalistes ont été pris à partie dans les manifestations et, collectivement, vous en avez été offusqués ? … ont suivi de grandes déclarations de votre profession sur « la liberté de la presse » : Mais quelle presse ? … quelle liberté ? … Mis à part que les sondages nous rappelle que « 33 % des français ne font plus confiance aux médias » (4) .

En fait, chacun s’est efforcé à la surprise d’une « révolte sociale » soudaine, comme s’il fallait feindre d’ignorer que la pression montait depuis 35 ans. Nous voulons quand même espérer qu’avant le 17 novembre, vous aviez tous « tout compris », tant des méandres et des réalités de la situation en France, que des soubresauts qui agitent l’Europe et ses futures tragédies, comme celles de la Méditerranée avec ses problématiques migratoires, sordides et complexes .

Mais, quelles que fussent vos missions (rédacteurs en chef, grands reporters ou simples pigistes), nous voulons aussi croire que vous obéissez d’abord à votre « conscience ».(5)

III - Les folies humaines de 1914 – 1918 … de 1940 et 1945 … laquelle pour demain?

Nous venons de commémorer le centième anniversaire de « la boucherie de 1914 – 1918, pour laquelle, après l’attentat de Sarajevo, un homme avait désespérément tout fait jusqu’à son dernier souffle, pour l’éviter. Jean Jaurès une fois assassiné le 31 juillet 1914, la France entrait 3 jours plus tard dans la 1ère guerre mondiale.

Qui pouvait penser qu’après cette hécatombe hallucinante de 22 477 500 millions de morts, blessés et disparus (5 525 000 morts, 12 831 000 blessés, 4121 000 disparus) avec ses millions de vies brisées de veuves et d’orphelins, 20 ans plus tard, suivrait la Seconde guerre mondiale de 1940-1945, avec ses nouvelles pertes cauchemardesques de 64 781 162 millions de morts, blessés et disparus (dont 25 189 100 militaires et 42 186 200 civils), avec des horreurs et des destructions inouïes. Si nous rajoutons les dizaines de millions de morts de Staline (20 millions) et de Mao Zedong (70 millions), le 20ème siècle à lui seul, aura offert au monde entre 120 et 130 millions de morts.. N’est-ce pas assez?

Méditons bien ces chiffres, imaginez leurs dizaines de millions de conséquences individuelles, collectives (hors science fiction) et, s’il vous plaît, ouvrez bien vos neurones. Après l’échec de la Société des Nations, (fondée à Paris le 10 janvier 1920, suite à la conférence dite-de « la  Paix » ?), n’assistons-nous pas depuis une vingtaine d’années à l’échec de l’Organisation des Nations Unies (dont la charte a été adoptée les 26 juin 1945 par la Conférence de San Francisco), et sans cesse empêchée de fonctionner par les vétos de toutes sortes au gré des intérêts divergents, pour le plus grand malheur des peuples (cf. les drames en Afrique, au Moyen-Orient, en Amérique latine, etc).

Réfléchissons aux étranges similitudes de notre époque avec la décade des années 1930 (maintes fois rappelées par d’aucuns), avec les budgets militaires actuels en augmentation dans tous les pays, et leurs corollaires de ventes ou d’achats d’armes florissants (6). Simultanément, malgré la communication officielle et ses stratégies de désinformation connues (auxquelles vous obéissez ?), les événements s’enchaînent manifestement vers « un pire » à l’approche des élections européennes du prochain 26 mai, interpellant les 70 années de Paix de l’Europe. Minée de l’intérieur, elle est la cible, à l’extérieur, de tous « les requins » ou « des dingues » connus et au Pouvoir, concoctant leurs surprises à venir (les yeux rivés sur leurs nombrils nationaux), obligeant à accumuler de ruineux coûts sécuritaires supplémentaires (7 et 9).

IV - L’Humanité

… les anecdotes se bousculent et s’entre-croisent en accentuant les prémonitions. Après tant d’autres avant lui, l’annonce de la future disparition du journal l’Humanité, fondée par Jean Jaurès en 1904, nous oblige à réfléchir aux cycles d’airain qui ponctuent l’Histoire et ses chaos programmés. Elle n’oserait quand même pas se répéter ? … mais si, pourquoi pas. Ne souriez pas, nous ne sommes pas  paranos  …  « naïfs », sentencieux ou prétentieux s’abstenir (8).

La proche fin du Journal l’Humanité tue symboliquement une seconde fois Jaurès !
Alors, en ces temps nécessiteux, cherchons « le nouveau Jaurès », l’Homme (ou la Femme) providentiel(le), susceptible de nous épargner « la guerre » (cf. « Les enfants d’Icare », d’Arthur C. Clarke).

V - Les « Gilets Jaunes et la vérité sur « les suicides économiques »

Peut-on indéfiniment vivre sans moyens ?
Peut-on indéfiniment tromper les citoyens, les autres et se tromper soi-même ?
Peut-on indéfiniment souffrir d’un tel chômage et d’une telle désespérance de masse depuis 35 ans en France, avec ses conséquences pathétiques et ses dizaines de millions de vie avortées, sans jamais espérer voir nos élites emprunter des chemins de traverses avec la Société civile entravée (9) ?

À ce stade, le fiasco du Gouvernement et de Muriel Pénicaud est patent, s’agissant d’une cause majeure que « l’irruption des Gilets jaunes » dans le paysage social, le 17 novembre 2018.
En amont de cette cause originelle ne convient-il pas d’aborder aussi le refus extrême et inconscient des « suicides économiques » qui obsèdent l’esprit des intéressés, confrontés à cette hypothèse, quand elle les visite (9).

Vous êtes-vous déjà posé la question : vous-mêmes, vous suicideriez-vous ? … comment le feriez-vous ? … voire qu’en savez-vous ? … pourquoi n’en parlez-vous pas (10) ?

Et si vous vouliez bien vous prêter a une analyse de fond, voire comparative, sur le comment de la Prévention des suicides économiques(11) (qui et quel budget?) face à la Prévention routière, pour laquelle l’État consacre des sommes publicitaires conséquentes, compris pour le nouveau racket des 80 km/heure pour « sauver 116 vies »  (face au 750 suicides liés au chômage entre 2008 et 2011, etc).

VI - Deux projets liés pour l’Europe et la Méditerranée.

Peut-on indéfiniment accepter de voir l’Europe se saborder méthodiquement sans que rien de rassurant ne se passe vraiment ? Nous dansons sur un volcan et, à l’observation, à part « les débats et les tribunes », aucun Parti politique français n’a de « vrais grands projets actifs » pour l’Europe. Rien de transcendant non plus du côté de l’Allemagne, aux prises avec ses défis nauséeux et les drapeaux à croix gammée qui se montrent timidement, décomplexés.

Peut-on indéfiniment subir la tragédie de la Méditerranée, maintenant occultée sans que « le fond » des problématiques migratoires ne soient résolues avec l’Afrique, voire même si elles le deviennent jamais … à part jouer à « la patate chaude » avec les migrants ou les supprimer, et se sont bien nos frères qu’on assassine !

Aussi, face à l’indicible charivari politico-civilisationnel qui se prépare et dont personne ne peut prédire jusqu’où il peut nous mener, nous proposons une stratégie de reconquête, prioritairement avec les citoyens (dont nous pouvons aisément comprendre qu’elle peut ne pas plaire à tout le monde) : la TRANS-EUROPA et la CIRCUM-MEDITERRANEA (12)., autour desquelles il convient de nous mobiliser et d’unir nos forces, nos expériences, nos réflexions, nos intelligences, nos déterminismes et tout faire avec les citoyens, les Collectivités locales, territoriales et l’État pour refuser « l’implosion de l’Europe » … et, également, pour pouvoir demain rendre compte « en conscience » aux générations futures.

Nous sommes les enfants de l’Europe (celle du 25 mars 1957) … entendez-vous les pères fondateurs du « Traité de Rome » nous interpeller pour la sauver  ? .à l’impossible nous sommes tenus, et il ne nous reste que peu de temps.

VII - Demande d’aide

… ce sont, parmi d’autres, les raisons positives , entre « fin du monde et fin de mois », pour lesquelles nous vous sollicitons de nous rencontrer (ou de nous entretenir au téléphone), avec vous-mêmes, vos collaborateurs ou vos référents, pour lancer un Appel, aux fins de sensibiliser et de mobiliser autour de notre « démarche », juste, utile et cohérente qui, comme vous voudrez bien le constater, a été mûrement réfléchie et méthodiquement préparée (13).

Gabriel DELICOURT
Pdt du Marathon JOB-EUROPA
Pdt du PTCE en Vals de Saintonge
Pdt de la Cagnotte Solidarité Emploi de St-Jean d’Y

N.B.1 : À notre petite échelle, le modeste aperçu de ces quelques courriers mis en ligne, démontrent concrètement les forces d'inertie et l'arrogance d'une certaine Haute-administration, de sa techno-structure et de ses privilèges, comme l'indécence du train de vie de l''État qui les abritent avec l'élite politique … si bien décrite par Françoise Giroud dans son livre « La comédie du pouvoir », devenue « la tragédie du pouvoir » pour ses spectateurs (voir la bibliothèque)...

N.B.2 : Le 24 août 2018 ... aux rédactions en chef … des Échos ... de La Croix … d'Europe 1 … de l'Express … de France Bleu … de France-Info … de France-Inter … de l'Humanité ... du Journal du Dimanche … de Libération ... de Médiapart … du Nouvel Obs … de Ouest-France … de Paris-Match … du Point … de Politis … de RTL … de Sud-Ouest.

N.B.3 : Puis, le 28 août 2018 … aux Présidents ou Directeurs généraux des Groupes ARTE-France … Bayard … Exprès … Ouest-France … Sud-Ouest, etc.

N.B.4 : C'est probablement moins dangereux de vous interroger ICI, sur le pourquoi 33 % des français n'ont plus confiance en vous (contre 25 % qui vous croient toujours "libres"), que d'effectuer des investigations dans certains pays étrangers : 80 de vos confrères ont été tués en 2018, et 318 étaient emprisonnés en 2016.

N.B.5 : Pierre Bourdieu avait déjà tout expliqué en 1962, quand il déclarait : « les riches achètent les médias pour donner leurs informations aux pauvres » … combien grands médias indépendants restent-ils ?

N.B.6 : En 1932, Paul Valéry disait déjà avec une lucidité d'une redoutable actualité : " Jamais l'humanité a réuni tant de puissance à tant de désarroi, tant de soucis et tant de jouets, tant de connaissances et tant d'incertitudes. L'inquiétude et la futilité se partage de nos jours." (Discours sur l'histoire, in Variété IV).

N.B.7 : « Si vis pacem para bellum » … rien n'est trop beau, rien n'est trop cher pour « le tout sécuritaire » endogène et exogène avec, entre-autres, le recrutement de 4000 cyber-combattants, civils et militaires, en sus de ceux en cours, de milliers de policiers et de gendarmes pour maintenir « l'ordre » … dommage pour l'encouragement à « la création économique » et ses porteurs de projets rejetés (9).

N.B.8 : 8a : Donald Trump (toujours lui), après s'être retiré de plusieurs traités internationaux (cf. notamment celui sur le contrôle des armes nucléaires avec ses obsessions guerrières envers l'Iran), ne vient-il pas de décider un véritable « retour en arrière de 30 ans », en déclarant que les États-Unis allaient se retirer également d'un autre traité majeur sur le contrôles des armes nucléaires, signé avec Moscou en 1967, en pleine Guerre froide, et susceptible de conduire à une nouvelle course aux armements. Les intentions incontrôlables de Trump-Folamour deviennent de plus en plus claires, et qui pour l'arrêter ? Il s'agit bien d'un « imprévisible excentrique », capable d'appuyer sur un « mauvais bouton », au gré de ses humeurs ou de ses tweets.

8b : C'est Jacques Brel qui chantait : « Quand on a compris quelque chose, est-ce bien utile de l'expliquer aux autres ? ». Votre mission étant avant tout d'expliquer pour loyalement informer, le sujet est celui de s'assurer de ce que nous avons « compris » … en option, de savoir si notre monde ne s'est pas progressivement mué en un vaste « hôpital psychiatrique répressif » duquel une minorité a réussi à s'extraire pour aider les autres, qui le souhaitent, à en faire autant avec les bons codes. C'est un peu « l'histoire de la grenouille » tombée dans une bassine d'eau qui chauffe progressivement, en anesthésiant sa volonté de sauter pour se sauver avant d'être cuite.

N.B.9 : Tout ces budgets supplémentaires consacrés au « tout sécuritaire » et à l'armée (2ème budget de la Nation, dont 1,2 milliard pour l'opération Barkane), se font au détriment des créations de richesses, de « la valeur ajouté et de la solidarité ajoutée (la cohésion sociale). Toujours prêts pour publier des statistiques (voire avec l'OCDE), sauriez-vous enquêter sur les milliers de projets dont l'encouragement est sollicité à l’État, et auxquels il n'est jamais répondu. Combien ? … quel manque à gagner ? … dans quelles bennes vont-ils ou bien où sont ils stocker ? … comment les mutualiser ? Combien coûte le suivi d'un « fichier S » par des centaines de fonctionnaires (compris celui des radicalisés), et pourquoi n'existe-t-il pas un « fichier PP » (comme porteurs de projets) pour encourager les coopérations et les mutualisation ? … s'il existe, comment le trouver ? Tels que nous, combien de projets n'ont pas vu le jour ?

N.B.10 : Cf. la note en ligne concernant l'état des lieux « Face au naufrage », à l'onglet « comprendre » du blog www.gabriel-delicourt.fr … notamment les statistiques concernant les 10 à 14000 morts pour fait de chômage, rapporté par le CESE, dans sa séance du 10 mai 2016.

N.B.11 : Cf. le courrier du 3 novembre 2005 à Léonard de la Gatinais, Procureur Général auprès de la Cour d'Appel de Poitiers, lui demandant de « Faire la lumière sur les suicides » … transmis à son collègue le vice-Procureur Frédéric Chevallier qui, le 24 novembre, a classé « sans suite », notre plainte contre l’État. Cf. aussi, ma « grève de la faim » pour une dynamique-emploi et « le refus des meurtres économiques », devant l'Hôtel de Région, début septembre 2004 .. en ligne à la fin du courrier à Léonard de La Gatinais.

N.B.12 : 12a : La CIRCUM-MEDTERRANEA, en partenariat avec la Fondation ANNA Lindt et l'Union pour la Méditerranée … cf. les courriers à Elisabeth Guigou (à Alexandrie) et à Nasser Kemal (à Barcelone), en ligne … cf. les premières étapes de lancement autour d'un axe France- Maghreb, soit pour commencer : Marseille-Barcelone … et un autre axe France-Grèce à suivre : Marseille -Gênes (avec quatre cellules d'instruction et de pilotage, à Saintes, à Marseille, à Barcelone et à Gênes… en lien avec Saint-Jean d'Angély, Saintes et Lormont pour bâtir un pont entre l'Atlantique et la Méditerranée.

12b : La TRANS-EUROPA, en partenariat demandé avec l'Office Franco-Allemand pour la Jeunesse (l'OFAJ) … cf. les courriers en ligne à Béatrice Angrand (à Paris) à Markus Ingenlath (à Berlin), à Angela Merkel, à Emmanuel Macron et à Jean-Yves Le Driand. cf. la première étape de lancement autour d'un axe France-Allemagne, soit pour commencer : Paris-Aix-la Chapelle (avec deux cellules d'instruction et de pilotage, à Paris et à Aix-la-Chapelle).

N.B.13 : Une réunion de présentation est prévue à « la Cité entrepreneuriale » de Saintes (17), le mercredi 27 mars, aux fin d'obtenir « un consensus » pour installer un groupe de travail pluridisciplinaire, autour : de Collectivités territoriales, de la CCI de RS, de la CRESS, de la Faculté et de Sup de Co La Rochelle, d'associations engagées, des Maisons de l'Europe de Poitiers, d'Aix en Provence, de Barcelone et de Gêne, de la Fondation Robert Schumann, de l’Institut Jacques Delors, de la Fondation Anna Lindt et de l'Union pour la Méditerranée, de représentants ou de consuls des ambassades de France, d'Espagne et d'Italie, etc.

  Il faut savoir ce que l'on veut. Quand on le sait, il fait avoir le courage de le dire. Quand on le dit, il faut avoir le courage de le faire Georges Clémenceau
image_pdfImprimer

De Gabriel Delicourt

Courrier à l’attention de

Contacter Gabriel Deliourt
tél : 06 42 82 27 10

Consultez les archives